Statut

La féminisation en marche

Publié le 14/07/2011
L’écrasante majorité des jeunes qui s’inscrivent en faculté de médecine sont désormais des filles. La profession se féminise rapidement, mais les femmes peinent encore à accéder aux postes à responsabilités.

Si les internes constituent l’avenir du corps médical – hospitalier et ambulatoire – français, cet avenir est en mouvement. Plus sûrement, il se féminise. Ainsi, au centre hospitalier de la ville bretonne de Ploërmel, qui compte environ 400 lits, on recensait 10 femmes médecins contre 32 hommes en 2007. Trois ans plus tard, l’établissement a une allure différente : 20 femmes médecins y travaillent, et 31 hommes. Une donnée qui modifie l’image de l’établissement, également en matière d’âge.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte