Vedici

« La fin de la convergence tarifaire ne nous gène pas »

Publié le 13/07/2012

Quel peut être l’avenir de Vedici, groupe de cliniques créé en 1999 qui réalise un chiffre d’affaires supérieur à 500 millions d’euros et se place entre la troisième et la cinquième place du secteur ? Jerôme Nouzarède, son président, affiche la couleur : « À terme devraient persister deux à trois groupes nationaux. » En attendant cette recomposition, Vedici au sein de l’hospitalisation privée fait entendre une autre voix. Sur la fin de la convergence tarifaire par exemple, on n’hésite pas chez Vidici à lâcher : « Cela ne nous gène pas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte