Théâtre

La fin du monde

Publié le 20/02/2010

Au théâtre, la sophistication d’une mise en scène peut-elle suppléer à la pauvreté d’un texte ? Pas si sûr, après avoir vu la dernière création de Joël Pommerat, invité par Peter Brook au théâtre des Bouffes-du-Nord à Paris pour trois saisons. Le spectacle articule plusieurs pièces ou arguments sans lien entre eux, développés sous forme courte, à la manière d’une série de télévision.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte