La HAS pour la bientraitance

Publié le 20/02/2010

Après l’état des lieux, les remèdes. Pour instaurer à l’hôpital une culture de la bientraitance, la HAS a pris diverses mesures. « Dans le cadre de la certification V2010, nous avons fait de la gestion des plaintes et des réclamations une pratique exigible prioritaire (PEP). Si cette gestion n’est pas mise en place, la certification de l’établissement peut lui être retirée », affirme Jean-Paul Guérin, de la HAS. Il en va de même de la mise en œuvre des soins palliatifs et des droits des patients en fin de vie, qui est devenue une PEP.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte