La piste des antirétroviraux

Publié le 26/04/2014

Dans le poste médicaments, les génériques devraient contribuer à la réduction des coûts. Dans ce cadre, la perte de brevets pour certains antirétroviraux ouvre un gisement d’économies. Des génériques de lamivudine, la zidovudine, et de leur combinaison, la névirapine à libération immédiate, l’evafirenz sont à ce jour disponibles. Le prix de l’evafirenz génériqué s’élève à 139 euros, à comparer avec les 315 euros du prix du médicament princeps. Rappelons par ailleurs la baisse automatique de prix de 20 % pour les médicaments perdant leur brevet.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte