Thrombose et cancer*

La prévention et le traitement de la MTEV : enjeux et recommandations

Publié le 30/12/2013
Le risque de maladie thromboembolique veineuse (MTEV) chez le malade cancéreux est un facteur de morbimortalité important. Il est essentiel d’appliquer les stratégies de prévention, souvent sous-utilisées, et le traitement curatif recommandés en raison des enjeux médico- économiques.

Il y a 365 000 nouveaux cancers par an en France. Cinq pour cent d’entre eux se compliqueront d’une maladie thromboembolique veineuse (MTEV), soit 18 000 patients cancéreux en France présenteront une MTEV. Le surcoût engendré est de 20 000 euros par patient MTEV soit au total 360 000 000 euros par an.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte