Hospitalisation d’office

La réforme adoptée à l’assemblée nationale

Publié le 25/04/2011

L’Assemblée a voté 22 mars en première lecture le projet de loi réformant l’hospitalisation d’office, dénoncé par les syndicats de psychiatres comme « sécuritaire », et qui intègre l’intervention du juge judiciaire au-delà de 15 jours, comme l’impose le Conseil constitutionnel. Le texte, qui autorise les soins ambulatoires sous contrainte et non plus seulement l’hospitalisation, a été voté par 266 voix contre 147. Le PS, par la voix de Serge Blisko, a dénoncé « un projet bancal », « imposé par le tout-sécuritaire » et « basé sur la méfiance ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte