La réforme de la licence de remplacement mort-née ?

Publié le 29/05/2012

Internes L’adaptation de la licence de remplacement en médecine, présenté par le Conseil national de l’ordre des médecins (Cnom) aux syndicats d’internes, a provoqué l’émoi chez les jeunes médecins. Ce texte a été présenté le 15 mars dernier, pour une concertation le 3 avril. « On ne nous a laissé que trois semaines de réflexion pour prendre position », s’insurge François Petitpierre, président de l’Intersyndicat national des internes des hôpitaux (Isnih). « C’est une réflexion que nous menons depuis plusieurs mois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte