Prise en charge

La renaissance des patients

Publié le 05/07/2010
Autre temps, autres mœurs : d’une organisation axée sur les producteurs de soins, on est passé à un système de soins centré sur la qualité finale de la prise en charge des patients.

La notion de « droit du malade » apparaît dès 1942 dans un arrêt de la Cour de cassation. Mais elle sera progressivement précisée et confortée à partir de la loi de la réforme hospitalière de 1970, qui affirme le droit du malade au libre choix de son praticien et de son établissement de soins. Dans les années qui ont suivi, 1978 et 1988 font apparaître la notion de protection des données personnelles informatisées et celle de protection des personnes se prêtant à des recherches biomédicales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte