Financement

La Sécu boit le bouillon

Publié le 10/11/2009
Le retour à l’équilibre de la Sécurité sociale dépend en grande partie de la reprise économique, pense Dominique Libault, directeur de la Sécurité sociale.

La faute à la crise : pour Dominique Libault, directeur de la Sécurité sociale, le coupable est tout désigné. C’est la situation économique mondiale qui est à l’origine du déficit record de la Sécu cette année, mais aussi l’année prochaine. « La masse salariale est en recul de 2 %, et nous allons connaître deux années successives de non-croissance de la masse salariale », s’est-il désolé, lors d’une rencontre organisée aux Éditoriales*. Tandis que le chômage se maintiendra à un niveau élevé en 2010, le papy-boom se poursuivra pour grever les dépenses d’assurance vieillesse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte