La surveillance contre la vaccination ?

Publié le 20/01/2011

Dans l’ouvrage qui reprend les actes d’un forum qui s’est tenu en 2009 au Mans organisé par la ville, l’université du Maine et le journal Le Monde sur le thème « Qui sont les animaux ? », Frédéric Keck s’interroge sur le lien entre maladies animales et humaines. Il retrace comment avec le processus de mondialisation en cours, on a changé de modèle. En effet, la révolution pasteurienne s’appuie sur le cadre de l’Etat-Nation, protecteur de la population sur son territoire. Et propose d’éradiquer alors les virus au moyen du vecteur de la vaccination.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte