Gouvernance

La télémédecine cherche toujours sa voie

Publié le 25/04/2011
Malgré un nouveau décret qui devait raisonner comme un coup de fouet, la télémédecine peine à rebondir. La mise en place d’une gouvernance forte a du mal à se concrétiser. Heureusement, certaines expériences profitent de plus en plus aux personnes dépendantes, quand il ne s’agit pas du téléconseil médical, en embuscade.

Et non ! D’un coup de baguette magique, une norme ne règle pas tout. C’est en tout cas le premier bilan que l’on peut tirer du décret d’octobre 2010 sur la télémédecine. Publié pour galvaniser l’univers longtemps dormeur de la télémédecine et celui de la télésanté, cet oukase semble pour l’heure sans grand effet sur le landerneau. Un exemple ? La gouvernance, tant attendue par plus d’un observateur sur le terrain, peine à sortir du mouchoir magique du gouvernement. Pourtant, « la maison brûle toujours », vous dira Ghislaine Alajouanine, présidente de la Commission Galien.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte