L’Avastin® autorisé dans la DMLA ?

Publié le 17/06/2014

Première dans l’histoire du médicament en France, un argument économique est invoqué par les pouvoirs publics pour justifier le recours à l’Avastin® (Roche) dans la prise en charge des patients porteurs d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). En effet dans le cadre du budget rectificatif de la Sécurité sociale, un amendement porté par le gouvernement propose de faire bénéficier l’Avastin® d’une recommandation temporaire d’utilisation à visée économique. En effet les besoins médicaux dans cette indication sont couverts grâce au Lucentis® (Novartis) et l’Eylea® (Bayer).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte