Loïc Capron

Le « blues » du patron

Publié le 27/02/2012

Loïc Capron à 62 ans est-il moderne ou anti-moderne ? raide ou chaleureux ? chef de service à la fibre politique aiguisée ou médecin naïf qui a bénéficié pour son élection à la présidence de la commission médicale d’établissement de l’Assistance-publique-Hôpitaux de Paris du rejet de son prédécesseur, le Pr Pierre Coriat ? En tout état de cause, il surgit là où on ne l’attend peut-être pas. Loin de fréquenter seulement la salle Pleyel ou l’Opéra Garnier, il s’affiche d’abord fou de blues.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte