Le burn-out des services d’urgences diagnostiqué par le ministère de l’Intérieur

Publié le 20/03/2015

La Place Beauveau a sondé les reins et les cœurs des services d’urgences des hôpitaux publics. Le diagnostic est sans appel. Les services sont malades d’un engorgement massif … avec « un secteur au bord de l’implosion », selon le document révélé par le quotidien Le Parisien. La cause est identifiée depuis longtemps. Les urgences sont saturées du fait du déficit du lit d’aval… le malaise social se traduit dès à présent par des grèves comme dans les hôpitaux de Lens (Pas-de-Calais, Orléans-la-Source (Loiret)). Les restrictions budgétaires alourdissent s’il en était besoin le climat.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte