Lorraine

Le CHU de Nancy renvoyé en correctionnelle

Publié le 18/10/2010

Le CHU de Nancy et l’une de ses infirmières répondront d’homicide involontaire devant le tribunal correctionnel de Nancy après le décès d’un patient en 2005, victime d’un important surdosage de chlorure de sodium lors d’une opération. Après une greffe du rein, le patient, âgé de 47 ans, avait reçu une perfusion de chlorure de sodium à 30 %, alors qu’il lui était prescrit un dosage à 0,6 %. Il avait succombé quelques heures plus tard.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte