Le Cnom tout COM

Publié le 01/10/2015
Le Conseil national de l’ordre des médecins lance une grande campagne de communication et de promotion sur le métier de médecin.
Patrick Bouet, président du Cnom

Patrick Bouet, président du Cnom
Crédit photo : GARO/PHANIE

Cette campagne à destination essentiellement du grand public sera centrée sur les valeurs du métier de médecin. Elle doit être diffusée sous forme de films TV et internet dans les principaux medias de la presse grand public. Le titre de la campagne est « médecin, notre engagement c’est pour la vie ». Autour des grands principes d’Hippocrate, cette campagne promotionnelle doit rappeler les valeurs portées par le corps médical. Aujourd’hui, déplore Patrick Bouet, le président du Cnom, « on tente de banaliser un métier qui n’est pas banal ». Cette campagne représente pour l’institution ordinale un important investissement de l’ordre de 5 euros par médecin. Elle soutiendra d’autres actions telle une campagne de consultation des médecins par Internet, des sondages et des rencontres avec les médecins et la population. Le Cnom veut ainsi faire entendre la voix des médecins.

Tout reprendre

L’ordre des médecins veut en effet réaffirmer ses principes face à une loi de santé qui remettrait en cause l’indépendance et les principes mêmes de l’exercice médical. Le Cnom veut être partie prenante des évolutions du système de santé. Le président Bouet soutient face aux pouvoirs publics « qu’ils ne construiront pas le système de santé sans les médecins ».

Toujours aussi pugnace et opposé à la loi Touraine, le Cnom dit « vouloir reprendre les choses à leur début ». Il participera à la « Grande conférence de santé » voulue par Manuel Valls, le Premier ministre. Mais il ne semble pas en attendre de profonds changements. Les enjeux sont liés à la formation des professionnels de santé, comme l’abordera la « Grande conférence ». Mais il s’agit surtout selon l’institution ordinale, de revoir l’ensemble des politiques de territoire.

La campagne de publicité doit débuter dès demain. Il sera utile d’en tirer une évaluation tant les campagnes grand public menées jusqu’à présent par les opérateurs de santé ont plutôt été des échecs.


Source : decision-sante.com