Cancer de la prostate

Le dépistage réhabilité ?

Publié le 20/02/2013
La survie à cinq ans dans le cancer de la prostate a fortement progressé selon les résultats d’une étude. Outre les avancées thérapeutiques, le dépistage individuel serait à l’origine de ce gain considérable. Explications.

Crédit photo : S TOUBON

Faut-il encore parler de cancer ? L’étude* réalisée à partir des registres des cancers du réseau Fracim témoigne de l’extrême diversité de la survie selon les types de cancers. Peut-on englober sous le même vocable le mésothéliome pleural dont la survie à 10 ans ne dépasse pas 1 % et le cancer du testicule où elle affiche un taux de 93 %? En dépit des campagnes qui s’efforcent de banaliser la maladie, le cancer est toujours une pathologie mortelle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte