Le Diable…

Publié le 06/12/2014

Les médecins et les psychiatres ont les premiers dit l’intérêt de Sade, note Michel Delon dans un recueil best off qui reprend en un volume les œuvres les plus célèbres du Divin Marquis. Mort le 2 décembre 1814, cette année de bicentenaire s’achève par de nombreuses rééditions et une exposition au Musée d’Orsay dont on ne se lasse pas du titre Attaquer le Soleil, emprunté aux 120 Journées de Sodome. Réalisée par la spécialiste de Sade, Annie Le Brun, elle nous invite à franchir le mur entre l’humain et l’inhumain, le dévoilement et l’infâme, le désir et la cruauté.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte