Bruno Maquart

Le dircab sans frontières

Publié le 28/02/2014

Pourquoi les enfants ne rêvent-ils jamais de devenir directeur de cabinet ? Le métier serait-il si ingrat, toujours au service de l’État et de son ministre, loin de la lumière ? Avec au final le troc d’une ambition, voire de son destin contre la magie ou l’illusion du pouvoir. À ces images clichés, Bruno Maquart, directeur de cabinet de Marisol Touraine, oppose un flagrant démenti. En situation, quelle que soit l’importance de l’évènement, il promène un regard gourmand prêt à croquer avec ravissement tout ce qui participe à la comédie du pouvoir.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte