Dr Philippe Souchois*, Ramsay Générale de santé

« Le dispositif de financement est à bout de souffle »

Publié le 13/05/2016
L’enjeu du projet PRM « modèle de remboursement » personnalisé est de collecter des données afin d’envisager des modèles de prix différenciés. Ce qui doit se traduire à terme par une meilleure allocation des ressources. Le premier groupe de cliniques privées participe désormais à ce projet initié par la laboratoire Roche.

Dr Philippe Souchois. « De façon simple, l’enjeu est d’élaborer un nouveau mode de financement qui ne reposerait plus sur des volumes mais sur des critères qualitatifs et des indications particulières. En cancérologie, nous sommes convaincus que le dispositif actuel est à bout de souffle. L’assurance maladie devrait diligenter ce type d’enquête. On nous a présenté des ébauches de propositions sur les parcours fléchés dans le cancer du sein et de la prostate qui, au final, n’avancent guère.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte