Financement

Le Grand Emprunt au secours de la santé

Publié le 25/01/2010
La santé, dans les domaines de la recherche et de l’économie numérique, n’a pas été lésée dans le cadre du Grand emprunt. Même si ces nouveaux subsides risquent de faire interférence avec d’autres enveloppes, et complexifier la gouvernance de la santé.

La conférence de presse se voulait solennelle. Ce fut la deuxième, en tout et pour tout, depuis le début du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Le sujet en valait la chandelle : la présentation, par Nicolas Sarkozy, du plan Grand Emprunt doté de 35 milliards d’euros. Ce lundi 14 décembre, dans la salle des fêtes de l’Élysée, la quasi-totalité du gouvernement côtoyait les membres de la commission Grand Emprunt, ainsi que les conseillers spéciaux de l’Élysée, dont Henri Guaino, bien marri de n’avoir pu obtenir du président un plan plus ambitieux doté de 100 milliards d’euros.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte