Théâtre

Le jeu de l’amour et de la guerre

Publié le 20/02/2013

Crédit photo : Christophe RAYNAUD DE LAGE

L’amour a-t-il encore une chance de survivre en temps de guerre. Surtout pas, répond William Shakespeare, au moins pendant la guerre de Troie. Dans cette drôle de guerre où l’on s’ennuie à cause de ces trêves interminables, où l’on pactise avec l’ennemi, un héros de la trempe d’Achille en vient même à déserter le champ de bataille au profit de jeux moins guerriers avec son compagnon d’armes. Les serments d’amour à cette époque n’engagent que ceux y croient… Seules comptent en fin de compte la survie pour Cressida et la ruse pour Ulysse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte