Le livre du mois

Publié le 13/07/2012

À feu ou à sang ou plutôt un livre en noir et blanc ? Roselyne Bachelot nous promet des révélations sur une campagne sans foi ni loi. L’ancienne ministre de la Solidarité adopte plutôt une posture classique, celle d’accabler les conseillers élyséens responsables de tous les vices et crimes. Tout en saluant en creux l’action exemplaire d’un gouvernement au cours du dernier quinquennat. Roselyne Bachelot regrette-t-elle une décision, une action, une loi ? Sûrement pas. Rien donc sur la loi HPST et le malaise hospitalier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte