Le patient, le nouvel expert de l’hôpital.

Publié le 17/04/2015
Le patient expert est désormais intégré au sein des équipes soignantes. Sa place ne fait plus l’objet de débat. Reste à définir un cadre juridique afin de garantir une rémunération. Retour sur une révolution copernicienne qui s’est déroulée à bas bruit.

Comment aider les médecins à identifier les signes précurseurs d’une maladie ? Par les patients bien sûr. L’éducation thérapeutique s’est depuis longtemps imposée comme un outil efficace dans la gestion au long cours des maladies chroniques. Une nouvelle étape vient d’être franchie avec le travail mené par le Laboratoire éducation et pratique de santé (Université Paris XIII) en collaboration avec l’Association française des hémophiles. Le savoir des malades dans la reconnaissance des symptômes précurseurs est trop souvent négligé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte