Le Romantisme, un mouvement culturel européen

Publié le 30/04/2013

En 2013, l’Europe est en panne. En politique, en économie, en technologie et dans le champ culturel, ses élites seraient épuisées d’avoir tout essayé. Dans le même temps, le citoyen serait happé par la spirale du déclin, ayant perdu toute certitude, toute confiance dans l’avenir. L’écho est saisissant avec la genèse du romantisme raconté ici avec une belle maîtrise par Maria-Teresa Caracciolo. D’autant plus qu’au même moment le musée d’Orsay présente une exposition consacré au romantisme noir.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte