Le sorafenib dans le cancer bronchique ?

Publié le 04/12/2012

Après le cancer du côlon, la mutation KRAS doit-elle être recherchée dans les cancers du poumon non à petites cellules de stade IIIb ou IV ? Une étude de phase II a évalué l’intérêt du sorafenib chez des patients porteurs de cette mutation qui avaient reçu des sels de platine. Le contrôle de la maladie à six semaines constituait le critère principal de l’étude. 57 patients ont reçu du sorafenib. Résultat, les auteurs ont observé à l’issue de la période d’observation 5 réponses partielles. Pour 25 malades, la maladie était stable. Et a progressé chez 27 patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte