Didier Houssin

Le stoïcien

Publié le 21/04/2010

Crédit photo : S Toubon

Comment changer d’air, partir ailleurs ? Tous les jours, le directeur général de la santé est à la recherche de la note bleue. Rêve d’adolescent : Didier Houssin avait l’ambition de jouer du saxo en public. Et approcher l’art d’un Lester Young ou de John Coltrane. La médecine en a décidé autrement. Loin des sets la nuit où l’improvisation relève du discours de la méthode, le jeune étudiant choisit un mode d’exercice en équipe différent, celui de chirurgien. Avec comme nouveau standard, le choix de la rigueur et les instruments chirurgicaux en remplacement du saxo.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte