Travail de nuit

Le syndicat SNphar-E tire l’alarme

Publié le 17/09/2010

Dans le cadre de la réforme des retraites, le SNphar-E, qui a appelé à manifester le 7 septembre dernier, attire l’attention des pouvoirs publics sur la pénibilité du travail de nuit des professionnels de santé. Constatant que « les médecins hospitaliers de la pénibilité », soumis à la permanence des soins, occupent quatre à cinq années de leur carrière la nuit, le SNphar-E, s’appuyant entre autres sur une enquête du Conseil économique et social*, en conclut qu’ils sont soumis à de graves nuisances sanitaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte