Entretien avec Bast Bidar(1)

« Le trépied de la sécurité électrique dans les hôpitaux »

Publié le 20/01/2011
Pour Bas Bidar, chargé de mission à la DGOS, la sécurité des installations électriques repose sur un trépied : audit régulier desdites installations, bon dimensionnement des sources de secours, et exercice de panne électrique.
Bast Bidar

Bast Bidar
Crédit photo : dr

« Un audit des installations par des sociétés de contrôle habilitées permet d’évaluer de manières exhaustive l’ensemble des synoptiques des installations électriques mises en œuvre dans les hôpitaux. On doit donc faire réaliser tous les cinq ans un tour d’horizon exhaustif des installations électriques des établissements de santé, des transformateurs au groupe électrogène en passant par les chargeurs batteries. Il faut aussi s’assurer du bon dimensionnement des sources de secours.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte