Hospitalisation

Les aînés fragilisés par leur séjour

Publié le 05/07/2010

À l’initiative du gérontopole de Toulouse, la première étude sur les flux de patients âgés entre l’hôpital et l’Ehpad vient d’être achevée, et conclut que les aînés sont fragilisés, à tout point de vue, par leur transfert entre Ehpad et hôpital. Premier enseignement : 70 % des entrants en Ehpad viennent de l’hôpital, et 70 % des patients sortants y sont dirigés. L’étude PLEIAD montre aussi que la majorité des personnes âgées hospitalisées le sont pour des situations urgentes. 22 % seulement des hospitalisations sont programmées, contre 65 % décidées en urgence le jour même.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte