Gouvernance

Les ARS, meilleurs ennemis des conseils régionaux ?

Publié le 20/03/2010
Les agences régionales de santé (ARS) vont-elles mettre à mal le fragile édifice sanitaire bâti par les conseils régionaux ? C’est ce que craignent certains élus. À tort, leur répondent les directeurs préfigurateurs d’ARS. Controverse.

Michel Autès*, vice-président de l’Association des régions de France (ARF), en charge de la prévention et de la santé, ne décolère pas. « La mise en place des ARS ? Pour moi c’est une véritable régression. » Et d’enfoncer le clou : « Je ne suis pas un adversaire des ARS, loin de là, mais j’aurais espéré que cette nouvelle agence soit l’occasion d’un renouvellement de la démocratie sanitaire. Cela n’est pas le cas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte