Inégalités de santé

Les ARS se battent à armes inégales

Publié le 04/12/2012
La France consacre 12 % de sa richesse à la santé. Toutefois, cet investissement, l’un des plus importants au monde, n’a jusqu’à présent pas permis de réduire les inégalités sociales et territoriales de santé. C’est l’un des défis que les récentes agences régionales de santé (ARS) ne pourront pas relever seules.

Les inégalités de santé ont, par nature, une origine multifactorielle. « Et il est aujourd’hui bien établi, souligne le géographe de la santé Gérard Salem1, que le système de soins influe moins sur l’état de santé de la population que le niveau et le cadre de vie, l’alimentation ou l’éducation. » Si l’on veut lutter contre ce problème récurrent, il est donc important de ne pas se tromper de solution et d’actionner sur les bons leviers.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte