Les autorités religieuses satisfaites et pédagogues

Publié le 20/03/2015
Les représentants, catholiques musulmans et israélites se félicitent de la possibilité pour les patients de pratiquer leur culte à l’hôpital et appellent les fidèles à ne pas contrevenir à la laïcité républicaine.

« Les institutions juives estiment que lorsque l’hôpital a affaire à des malades pratiquants, il convient de respecter certains éléments de base. Or, ils s’y emploient et le plus souvent admirablement, qu’il s’agisse des plateaux repas, de l’exercice du culte ou des décès », se félicite Marck Knobel, directeur des études du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte