OCDE

Les bonnes pratiques peu généralisées

Publié le 25/01/2010

Le panorama annuel de la santé 2009 tire un constat paradoxal de l’évolution des politiques de santé sur la zone OCDE : alors que de nombreux progrès ont été réalisés dans le traitement de maladies graves comme le cancer, les rapporteurs de l’OCDE constatent une détérioration de la santé, et une augmentation des dépenses médicales, dues à une mauvaise généralisation des bonnes pratiques dans de très nombreux pays. Surtout pour ce qui concerne les maladies chroniques, de plus en plus dépistées, comme l’asthme et le diabète.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte