Sida

Les Corevih au milieu du gué

Publié le 17/07/2015
Menace ou opportunité ? À travers la prochaine loi de santé et la réforme territoriale, la répartition et les missions des Corevih vont être directement impactées. Devant l’incertitude de cet avenir, et afin de pérenniser leur modèle reconnu efficace par les pouvoirs publics, ils devront être force de proposition auprès de leurs tutelles.

En 2016, le cadre d’action* des comités de coordination de la lutte contre l’infection par le VIH (Corevih) sera caduque du fait de la réforme territoriale (loi Notre). Pour aider la transition, « le gouvernement devrait permettre de prolonger le mandat actuel de leurs membres jusqu’en 2017 pour que les textes redéfinissant leur organisation territoriale mais aussi leurs missions d’intervention soient rédigés », a précisé Brice Ravier (Corevih Centre Poitou-Charentes)**.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte