Les deux urgences

Publié le 13/07/2012
De gauche à droite : Gilles Noussenbaum, Pascal Maurel, Denis Piveteau, Jean-Loup Durousset

De gauche à droite : Gilles Noussenbaum, Pascal Maurel, Denis Piveteau, Jean-Loup Durousset
Crédit photo : © Charlottte d'Halluin

« Peut-on se satisfaire de la situation actuelle où les dépenses de la Sécurité sociale progressent plus vite que la production de richesses », a pointé Denis Piveteau, président du Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance-maladie lors d’un entretien réalisé dans le cadre des Auditions privées*. En 2012, le déficit devrait être contenu autour de 6 milliards d’euros, alors que le budget total s’élève à 170 milliards. Même s’il tend à se réduire, le déficit augmenté de ceux des années précédentes crée une véritable urgence. Faut-il alors recourir à l’impôt ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte