Les effets de la GPMC sur le fonctionnement de l’hôpital

Publié le 12/12/2011
Depuis 2001, la mise en place de la GPMC1 apparaît comme un axe majeur de la politique de modernisation de la gestion des ressources humaines à l’hôpital prônée par le ministère de la Santé. En dépit des moyens importants mis en œuvre, les résultats semblent relativement décevants, mais relativisés grâce à la notion d’effectivité.

Crédit photo : © D. R.

Crédit photo : © D. R.

Un faible nombre d’établissements ont répondu à l’appel d’offres FMESPP2 et les établissements qui ont engagé une démarche en sont le plus souvent restés à la rédaction des fiches métiers et à la généralisation des entretiens annuels d’évaluation, renonçant aux aspects prévisionnels. Cette déception peut être nuancée via la notion de « l’effectivité » qui montre l’aspect irréaliste des objectifs fixés et les avancées néanmoins observables sur le terrain.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte