Les hospitaliers en retard sur les génériques.

Publié le 14/12/2015

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

L’hôpital gagne des parts de marché sur la ville, y compris pour les pathologies courantes. Ce transfert d’activité est l’une des conclusions d’une étude menée par IMS health consacrées aux prescriptions hospitalières délivrées en ville. Ces ordonnances sont rédigées dans le cadre des consultations externes et des prescriptions de sortie. Ce volume représente 10 % des actes de délivrance en ville, en croissance +3,4 % en 2014. En valeur, elles grimpent à 28 % du montant des médicaments dépensés en ville pour un montant de 6,4 milliards d’euros.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte