Stratégie

Les industriels en ordre de marche

Publié le 25/04/2011
Pendant que le marché de la télémédecine peine à se mettre en branle, les industriels en profitent pour fourbir leurs armes. Pour une fois, les pouvoirs publics ont clairement besoin d’eux. À la différence des SIH, terrain sur lequel les fournisseurs privés doivent batailler ferme avec les CRIH, les systèmes et applications de télémédecine vont-ils éclore dans un univers totalement concurrentiel ?

Clairement, l’État prône le partenariat public-privé dans le monde de la télémédecine. Historie de tirer les leçons des erreurs du passé ? Pas forcément. La raison est plutôt économique. Les caisses étant vides, il faut bien trouver des bailleurs de fonds et des porteurs de risques. Ils sont industriels et formalisent déjà leurs offres. Celles-ci devront composer parfois avec certaines solutions développées en spécifique. Mais globalement, les standards du marché tiennent la corde. Car souvent les établissements ne peuvent faire autrement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte