Congrès

Les infections à Clostridium difficile sont mal diagnostiquées en Europe…

Publié le 30/04/2013

Selon les résultats de l’étude Euclid présentés lors du 23e congrès européen de microbiologie et de maladies infectieuses, un patient sur cinq porteurs d’une infection à Clostridium difficile et souffrant de diarrhées n’est pas diagnostiqué dans les hôpitaux européens. Lorsque la pathologie est recherchée par un test, un résultat négatif erroné est adressé au service demandeur, rectifié ensuite par un laboratoire de référence dans 2,3 % des cas. Au total, seulement 10,6% des h

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte