Hygiène hospitalière

Les infections nosocomiales dans la ligne de mire

Publié le 12/12/2011
Selon une enquête parue en 20031, 6,9 % des patients hospitalisés sont victimes d’une infection nosocomiale, soit 800 000 personnes chaque année et près de 4 200 décès. Même si les chiffres sont en baisse ces dernières années, la lutte contre les infections nosocomiales reste une préoccupation des usagers du système de santé et donc des professionnels. Ces infections représentent aussi un coût financier important pour la collectivité.

Crédit photo : © Journées IHF 2011

La prévention des infections passe d’abord par des mesures concernant le patient, le personnel, les équipements médicaux. Mais cela ne suffit pas dans la mesure où les particules mises en cause sont souvent aéroportées. Elles proviennent de l’air extérieur et intérieur de l’hôpital. Les blocs opératoires sont en première ligne dans la chaîne de transmission. La filtration et la ventilation de l’air représentent donc un enjeu clé pour une bonne qualité hygiénique de l’air.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte