Université

Les modèles étrangers

Publié le 20/02/2010
La France a mal à sa recherche. Avec comme impression « peut mieux faire ». Un rapport récent propose une nouvelle voie inspirée de modèles étrangers. Explications.

L’excellence universitaire se réduit-elle à la sélection ? Pas si sûr, si l’on suit les conclusions du rapport d’étape du Pr Philippe Aghion – professeur d’économie à l’université de Harvard et membre du conseil d’analyse économique – présenté récemment en présence de Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. À l’aune du classement de Shanghai, qui dresse le palmarès des meilleures universités mondiales, « Big is beautiful ». Dans ce modèle, la spécificité hexagonale des grandes écoles n’a plus sa place.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte