Hospitalisation privée

Les nouveaux champs de bataille de la Générale de Santé

Publié le 10/11/2009
Alors que les décrets d’application de la loi HPST sont en cours de rédaction, le premier groupe d’hospitalisation privée engage ses médecins dans de nouvelles activités comme l’enseignement. L’accès aux soins dans le contexte de crise économique est une autre priorité. Explications.

Faut-il « faire table rase » ou plutôt comprendre « table ronde » ? Le lapsus du journaliste animateur qui introduisait la table ronde a bien sûr fait rire l’assistance du septième Forum médical organisé par la Générale de Santé à Marseille. La loi HPST a certes modifié le paysage réglementaire. Pour autant, la situation du premier groupe français d’établissements hospitaliers français en 2009 est plutôt stable.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte