Projet régional de santé

Les pouvoirs locaux cherchent leur place !

Publié le 04/12/2012
La régionalisation de la santé, avec la mise en œuvre sur le terrain de la feuille de route de la politique sanitaire pour les cinq années à venir, c’est-à-dire le projet régional de santé (PRS), entre dans une nouvelle étape. Avec une question en suspens, celle de la démocratie sanitaire. Les élus, qui ne président plus les établissements de santé, veulent avoir voix au chapitre tandis que les associations de patients et d’usagers demandent des moyens.

La loi HPST a institué tout un arsenal d’échelons pour inscrire la démocratie sanitaire dans les territoires avec les conférences régionales de santé et de l’autonomie ainsi que les conférences de territoires. Un dispositif toutefois frustrant pour les pouvoirs pouvoirs locaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte