Les prix des médicaments toujours sur la sellette

Publié le 30/12/2013

Dominique Giorgi a dû se montrer pédagogue face aux députés de la commission des affaires sociales lors de son audition le 4 décembre. Inévitablement, le prix des nouveaux anticoagulants a été évoqué. Le président du CEPS a rappelé qu’ils ont des prix inférieurs à ceux de nos principaux voisins, font l’objet de remises à l’assurance maladie en fonction des volumes et que par conséquent le prix facial n’est pas le prix net.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte