Les sans-papiers au secours de la Sécu

Publié le 17/09/2010

« Une participation financière s’impose et je l’envisage pour 2011. Il s’agirait d’une contribution forfaitaire payée au moment de l’ouverture du droit à l’AME et de son renouvellement », a annoncé Roselyne Bachelot mi-juin devant la commission des finances du Sénat. L’aide médicale d’État (AME), créée en 2000, permet un accès gratuit aux soins des étrangers sans titres de séjour qui vivent avec de faibles ressources.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte