Médicaments

L’évaluation médico-économique s’installe en France

Publié le 30/12/2013
La médico-économie vient de faire son entrée parmi les paramètres de fixation des prix des médicaments. Objectif recherché : réguler le prix par l'efficience. En pratique, aura-t-elle un véritable poids dans la négociation des prix ? À suivre. Mais dans d’autres pays, on a déjà montré que cet impact n’est pas si significatif.
C'est au sein de la HAS que siège la commission d'évaluation économique et de santé publique.

C'est au sein de la HAS que siège la commission d'évaluation économique et de santé publique.
Crédit photo : S Toubon

Depuis le 3 octobre 2013, les critères d’évaluation des prix des médicaments ont changé en France. Désormais, la Commission d'évaluation économique et de santé publique (CEESP) de la HAS prend un rôle d’évaluateur médico-économique pour toute nouvelle inscription ou demande de renouvellement des produits de santé, conformément au décret du 2 octobre 2012 relatif à la loi de financement de la Sécurité sociale 2012.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte