L’évaluation thérapeutique en vie réelle, la nouvelle donne

Publié le 30/10/2015

La première étude internationale, baptisée Xantus, en vie réelle destinée à suivre des patients atteints de fibrillation atriale traités par rivaroxaban confirme le profil bénéfice-risque de cette molécule dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux chez ces patients. Cette étude, présentée par les laboratoires Bayer au dernier congrès de l’European Society of Cardiology, est publiée dans les « fast tracks » de l’European Heart Journal de septembre 2015.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte