Asco 2014

L’immunothérapie confirme son potentiel

Publié le 17/06/2014
Le mélanome a été le premier cancer à bénéficier de l’apport de l’immunothérapie. Mais désormais cette nouvelle méthode thérapeutique est évaluée dans d’autres indications comme le cancer du poumon. Premier bilan.

L'immunothérapie après avoir créé l’évènement en 2013 transforme l’essai à l’Asco, le principal congrès mondial en cancérologie en 2014. Le mélanome métastatique a été le premier cancer à bénéficier de ce nouveau mécanisme thérapeutique avec l’ipilimumab (Yervoy, Bristol-Myers-Squibb). Pour la première fois, des malades insensibles à la chimiothérapie sont alors en rémission au prix toutefois chez certains patients d’une grave toxicité. Le mode d’action repose sur le blocage d’un récepteur, le CTLA-4 qui ralentit le système immunitaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte